The Music of Alvin P. Buckley

14€

The Music of Alvin P. Buckley

14,00

En stock

UGS : UB007 Catégorie :

Description

Version numérique disponible sur Bandcamp.

“The early crowd tends to dig your Radio Cologne sound. Later on we really swing.” – Thomas Pynchon, “The Crying of Lot 49“ 1999

“Le musicien est au son ce que le ver est à la pomme.”  – From Alvin P. Buckley’s Journal, ca. 1963

Faisant suite au succès de leur double CD “The Braxtornette Project” (Umlaut Records 2013), le quartet Italo-Franco-Allemand Die Hochstapler (les imposteurs) présentent un travail innovant autour des écrits de l’exceptionnel musicien et mathématicien Alvin P. Buckley.

A la fois pionnier de la recherche scientifique (théorie des probabilités) et musicien versatile de Chicago, Buckley a arrêté sa carrière de musicien après une rencontre épiphanique avec Stockhausen à Paris, mais a continué à écrire dans son journal ses idées de jeux musicaux, de structures et de stratégies pour la composition collective, ainsi que des fragments mélodiques et de courts aphorismes philosophiques. 

A partir de ce journal et en se refusant toute utilisation de notation, le quartet se sert de poésie, de jeux de carte, d’alphabets et d’autres sources d’inspiration pour créer la grammaire du discours hochstaplerique.

Quatre voix indépendantes, libres de suggérer, de prétendre, d’accepter, de refuser ou d’ignorer à tout moment du jeu, construisent collectivement une rhétorique, remplie d’indices et de références, espiègle et toujours mouvante.

Informations complémentaires

Année

2015

Artiste

Antonio Borghini, Hannes Lingens, Louis Laurain, Pierre Borel

Groupe

Die Hochstapler

Vous aimerez peut-être aussi…

Artiste(s)
Pierre Borel
Louis Laurain
Antonio Borghini
Hannes Lingens

Groupe(s)
Die Hochstapler

Tracklist

  1. le musicien est au son…
  2. every bird must be catalogued
  3. …ce que le ver est à la pomme
  4. alphabets and alfa romeos
  5. playing cards

Crédits

Pierre Borel : saxophone alto
Louis Laurain : trompette
Antonio Borghini : contrebasse
Hannes Lingens : batterie
Tous les morceaux sont inspirés par Alvin P.Buckley.

Enregistrement : Mulhouse . mars 2015
Prise de son : Augustin Müller
Graphisme : Pierre Borel et Léa Lanoë